30/11/2003

Enthroned

Groupe de black metal, Enthroned ne compte que des membres namurois à l'exception du bassiste carolo. Avec des albums on ne peut plus brutaux, je pense notamment à Carnage in Worlds Beyond qui décidément porte bien son nom, nos compatriotes ont su se faire un nom hors de nos contrées. Cette boucherie sonore fera penser certains à Impaled Nazarene, d'autant plus qu'il y a une reprise de ce groupe sur l'album précédemment cité.
Si ce que vous aimez le plus dans le black se sont des groupes tel que Dimmu ou, pire, Cradle, vous détesterez ce groupe. Vous aurez des difficultés à trouver une plage symphonique. Ici, c'est du Heavy dur et bien carré. On leur reprochera peut-être une certaine répétitivité. Moi-même je n'ai pas accroché à la première écoute. Normal, d'abord on se prend tout dans la figure, après on écoute réellement. Donc, pas le genre de groupe à se laisser tenter par une musique plus commerciale, ils sont intègres ceux-ci !
Comment conclure ? Hail, Enthroned !
 
Judas the only one who hasn't lied to us.

11:25 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/11/2003

Ozymandias

Passionné pour la poésie romantique anglaise et fasciné par l'Egypte Ancienne, Christophe Terrettaz pianiste soliste d'Ozymandias (nom tiré d'une oeuvre de Percy Bysshe Shelley) est un génie de la composition et un véritable virtuose. Son oeuvre se révèle extrèmement intimiste, caractéristique héritée des poètes anglais et d'une beauté mélodique dédiée à des splendeurs issues d'un autre temps. Minimaliste, rappelant par moment Chopin ou Satie, la musique d'Ozymandias s'adresse directement à votre coeur. A réserver aux plus romantiques d'entre vous donc.

On apprèciera aussi l'album The Soul of Romanticism avec Mark de Elijah's Mantle, celui-ci récitant des poèmes de Keats, Byron et Shelley dans l'espace musical créé par Terrettaz. Splendide tout simplement, et bien loin de tous les styles "musicaux" que les médias nous déversent. Tout cela pour vous confirmer qu'il est encore possible d'écouter de la bonne musique de nos jours sans avoir "à faire les fonds de grenier".
 
Extrait (au format ram, real player nécessaire) :
En l'attendant
Longue marche vers la mort

18:50 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2003

Poésie - Site intéressant

Rien de vraiment spécial aujourd'hui, si ce n'est un site intéressant. EnglishVerse est entièrement consacré à la poésie classique anglaise. Il propose une base de donnée de plus de 750 poèmes, ainsi que des informations sur leurs auteurs.
Sélection personnelle : She Walks in Beauty, de Lord Byron, Bard of passion and of mirth, de John Keats, et Melancholy, de John Fletcher.
 
Voilà qui mérite d'être ajouté à mes favoris. Bonne lecture.

20:39 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/11/2003

Si petit, et déjà tellement chiant

Une araignée met sur le qui-vive la police allemande
11 novembre 14:08:14
 
BERLIN - En déclenchant le signal d'alarme dans un supermarché, une petite araignée a mis sur le qui-vive la police allemande qui a cru qu'il s'agissait d'un cambriolage. "Sur place, la police, les vigiles et le patron du magasin n'ont découvert aucune preuve d'effraction. Ils ont ensuite aperçu l'araignée suspendue au système d'alarme", a expliqué le porte-parole de la police de Grimma, dans l'est de l'Allemagne.
 
Les forces de l'ordre se sont contentées de déplacer l'arachnide dans une zone moins sensible.
Source : Libération

18:04 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Johann Johannson

Opérant dans la scène alternative islandaise, cet homme à tout faire compose des musiques pour le cinema (pas pour les superproductions hollywoodiennes) et pour ses propres pièces de théatre. Il a de même créé un label qui s'occupe d'organiser des concerts, de produire des films et publier des livres, en plus de produire des albums et de promouvoir la musique alternative. Son premier album personnel, Englabörn, a été composé pour quatuor de cordes, piano, orgue, glockenspiel et percussions. L'ambiance dégagée se fait intrigante. Le tout oscille entre classique et neo-classique pour notre plus grand plaisir. Enfermez-vous loin de la lumière, sans pour autant aller dans les ténèbres, et laissez-vous bercer par ses douces mélodies.
 
Extrait : Odi et Amo

10:36 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/11/2003

Dernière Volonté

"Je suis la mort qui dévaste tout et boulverse les mythes."
 
Groupe d'un seul membre, Dernière Volonté est le fer de lance du neo-classique français. Mèlant industriel, neofolk et military-pop avec habileté, Geoffroy D. nous livre un travail exemplaire. Les mélodies se font insistantes et vicieusement agréables à l'écoute... "vicieusement" car le thème général est la guerre. Les percussions le rappelle autant que les paroles. Auteur de deux albums splendides, ma préférence allant au dernier, ainsi que de deux vinyls 7" (format apprécié dans le milieu), Dernière Volonté baigne son oeuvre de poésie nous transportant de joie ou de tristesse selon les circonstances. Un groupe qui plaira autant aux amateurs de musique gothique que d'indus martiale.
 
"Et le silence tombera comme le voile d'une pluie d'hiver,
Et l'on se raccrochera aux êtres qui nous sont chers."
 
Extraits mp3 : La Foudre et le Tonnerre, Vers la lumière et Si....

14:16 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

18/11/2003

Dernière Volonté - La Foudre et le Tonnerre (lyrics)

Un beau matin d'hiver, combattant les tempêtes,
Nous n'avions vu nos frères aux sourires éternels.
Les armes à la main, près du sentier de la guerre,
Nous nous sentîmes bercés par la foudre et le tonnerre.
 
Nos fusils écorchés sur des corps de porcelaine,
A jamais marquée, ma mémoire et meurtrière.
Mes amis, ma patrie, avez-vous perdu la tête ?
La haine nous coupe les mains, mes frêres sont à terre.
 
Un beau matin d'hiver, combattant les tempêtes,
Je suis revenu seul portant mes souvenirs de braise.
Mes yeux étaient tachés de flocons de colère.
Je me sentis bercé, je tombai face contre terre.
 
Peut-être entendras-tu mon cri et ma détresse
Mes souvenirs marchent dans la nuit et se brisent sur mes rêves
Le sang coule dans mes veines, le poison dans nos verres
Nos vies se sont perduent comme des nuages sur la neige.

20:16 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

15/11/2003

Carousel of Torment (now playing|piano version)

The festival of the Doomed One. There isn't joy, there isn't happyness.
Carousel are empty, deserted. There isn't children, there isn't life.
 
Only autumndusk over the wooden horses, nothing else for them.
This is the giddy giddy melody of loneliness, this is His song.
 
Carousel collapsed and children were killed, in this grimy years
Carousel of Torment and a giddy giddy melody for the Doomed One.

14:31 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Louisa John-Krol, présentation de l'artiste

Louisa J-K est une artiste australienne qui ne devrait pas déplaire aux amateurs d'Enya. Heavenly voice et sonorité atmosphérique sont au programme de ses oeuvres. Comment la définir ? Une artiste, une voix, une ambiance. Ambiance rejoignant par moment la pop et le rock, particulièrement sur son dernier album, Alabaster (2003) dont voici un extrait, mais gardant tout de même une identité bien personnelle. Son label n'est autre que le français Prikosnovenie, connu notamment pour produire XVIIème Vie.
 
Pour ceux qui sont encore à convaincre, extraits de deux de ses chansons que j'apprécie le plus : Black Birds et Numb The Wren Tear.

11:26 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

13/11/2003

Alghazanth - Horns and Feathers

In the aftermath of another escape from reality
Exhausted you lay, circled by nothingness
You sank so deep... lacking the strength to surface again
Miracles and revelations, or just hallucinations?
God tends to speak only at the moments of weakness
As ruins are easier to conquer
 
Guilt batters with a killer’s fist
Forcing you to confess your supposed sins
Hoping for heaven, afraid of hell
You sealed your decay with a shallow prayer
How real can this revival be
When it’s merely compensating your low self-esteem?
Life-long submission seems to be the price of faith
So, will the bleeding hearts give more than they take?
 
Drifting with the winds out at the sea of deceit
The fear of god is all you have
No sign of the promised salvation
An addict to punishment and restrain
Paints horns and feathers within the same frames
 
Helped up from the pit
And thrown down into a deeper one.

18:52 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Thank, Devotion and a Rose

This friendly thank is more than all I could give you
It's a wonderful word filled up with kindness.
And so far it comes from, so more it's beautiful
This slays despair, this enlights my interior darkness.
 
A rose which is destined to become the greatest
A mark that nothing could fade from my heart.
Nor angelic neither devilish, the supremacy
Supremacy of friendship, Supremacy of love.

15:47 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/11/2003

With Flowers and With Women

With Flowers, and with Women, With Absinthe, and with this Fire,
We can divert ourselves a while, Act out our part in some drama.

Absinthe, on a winter evening, Lights up in green the sooty soul;
And Flowers, on the beloved, Grow fragrant before the clear Fire.

Later, kisses lose their charm Having lasted several seasons;
And after mutual betrayals We part one day without a tear.

We burn letters and bouquets. And fire takes our bower;
And if sad life is salvaged Still there is Absinthe and its hiccups.

The portraits are eaten by flames. Shrivelled fingers tremble.
We die from sleeping long With Flowers, and with Women

- Charles Cros

19:37 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Månegarm - Dödsfärd

Dernier album en date de la formation suédoise, Dödsfärd commence mal. En effet, l'intro, violon sur fond de vagues déferlantes, est pourrie par un effet électronique déplorable. De plus le chant clair souffre de quelques problèmes de justesse et on remarque également, avec regret personnellement, la disparition de la voix féminine. Autant dire que ma première écoute a été une amère déception, j'en attendais bien plus, trop peut-être. Puis je dire que cet opus est mauvais ? Non, assûrément. La plupart des morceaux sont diablement entrainants, Månegarm reste fidèle à lui même, en mettant en avant l'esprit viking, et l'outro est aussi splendide que l'intro peut être catastrophique, 2 minutes de guitare acoustique avec un chant mémorable. Idéal pour une beuverie. Pour résumer, un album qui a des hauts et des bas, tout en restant indispensable pour les amateurs du genre. Longue vie ! Ha oui, une dernière chose... Cet album n'a qu'une longueur de 32 minutes.

14:55 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/11/2003

Le Conte Cruel de la Jeunesse

Année 70, le mouvement punk, soutenu essentiellement par les Redskins (à savoir racailles à tendance communiste faisant la guerre civile contre les racailles à tendances fascistes) popularise l'anarchisme. Cette prise de position se résume à ceci : "nous, jeunes personnes délaissées par une société qui n'est pas capable de s'occuper de nous, nous ne voulons plus que la démocratie nous lient les mains, nous rejetons le droit à la libre expression des autres et nous déclarons que nous sommes prêt à user de la violence, autant verbale que physique, pour arriver à nos fins.".
 
Comment se maintient-il en vie ? Le mouvement anarchique fleurit dans les milieux peu instruits et est soutenu par une minorité d'"intellectuels" ayant lamentablement échoué dans leur précédente occupation. Imaginez un jeune qui n'a pas d'avenir, soit parce qu'il n'est pas capable de s'assumer, soit parce qu'il n'a pas eu une bonne instruction. Il se dit "c'est la faute à la société", sans se demander aucunement s'il n'y est pas un peu pour quelque chose tout de même. Alors il apprend qu'un mouvement veut détruire la société (c'est de cela qu'il s'agit), il n'y réfléchit pas à deux, pour lui c'est l'unique solution. De plus les slogans sont accrocheurs "la lutte oui mais la fête aussi", il n'en faut pas plus. Il est bon aussi de remarquer que les partisans militant de l'anarchisme sont souvent issu de partis radicaux, tant de gauche que de droite (même combat : détruire la démocratie pour instaurer un "nouvel ordre").
 
Maintenant, suite à cette popularisation, ce "message" apporte plus d'argent que de réels réflexions sur notre société. Les anarchistes blasés (les Bérurier Noirs en tête) en profitent donc en sortant des DVD alors qu'au départ leur musique se voulait offerte à tous. Le metal commercial (appelé communément neo-metal) s'est aussi approprié le pavillon noir pour drainer plus de public.
 
Une date symbolique du mouvement anarchique : 1969, qui est, il est bon de le rappeler, une révolte d'enfants de bourgeois et non un soulèvement populiste.

12:55 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

De la stagnation

Certains utilisent encore mon pseudo pour poster des commentaires injurieux, il y en a qui ne changeront jamais. Toujours plus vautrés dans leur absence d'honneur, ils s'octroient le droit de faire souffrir les autres inutilement pour satisfaire leur esprit vide (au singulier plus que parfait) de toute amicalité (regard vers bXn et consort).


Alors, message publique à MelBloodFlowers : " Désolé que tu aies à subir ces pitreries. Je te souhaite de vite te rétablir aussi bien parce que j'ai de l'estime pour toi que parce que ton blog me plait ".

10:00 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/11/2003

:Of the Wand and the Moon:

Groupe danois de néofolk, :Of the Wand and the Moon: s'est formé autours de Kim Larsen, ancien guitariste du groupe de metal Saturnus. Dans la même veine que Forseti bien que beaucoup plus sombre, ce groupe nous sert une musique intimiste avec des paroles à la limite du murmure. Les mélodies, tout simplement superbes, sont jouées à la guitare acoustique. Flûtes, violons, violoncelles et traditionnels tambours s'occupent de l'accompagnement. Les thèmes récurrents sont la mythologie nordique et l'amour. Leur quatrième album, Sonnenheim, sortira en 2004 et il est inutile de vous dire que je m'attend à en penser beaucoup de bien.
 
Extraits mp3 (pour plus, allez sur leur site) :
 
Du nouvel album Lucifer (2003) : Megin Runar
De l'album :Emptiness:Emptiness:Emptiness: (2001) : In a robe of Fire
De l'album Nighttime Nightrhymes (1999) :Lion Serpent Sun et Raven Chant
Autre : Brace Your Self et I Crave For You

21:34 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Lovely Heretic (and we burn churches)

Crowd haunted you down, messiah of cruelty.
They wanted you cruxified, son of god.
And your disciples will be the food of lions.
And your disciples will be the hunted...
 
Until they become the hunters, the harvesters,
And then they'll execute The Talion Law.
They'll blaspheme in your name, Messiah of Sins !
They'll kill people in your name, Jesus !
 
A Church of Murderer, Christian Insanity
Your Church denies your teaching, dear Jesus !
All you did is sacrificing yourself for cunts,
A redemption to make your disciple sinning free.

10:51 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/11/2003

Black Metal

"Le Black Metal, violent, fragile et bouleversant, né en Suède et en Norvège à la fin des années 80 en réaction au Death Metal qui venait des USA et avait envahi l'Europe. Une approche superficielle en donne le sentiment que tout va s'effondrer, que le répulsif, l'ingrat, le primaire, le dérangement s'en viennent en maîtres régner sur nous dans le sang. C'est-à-dire que cette musique possède une vocation, fût-ce celle du Malin, vocation s'enracinant dans les retrouvailles avec des traditions païennes et immémoriales, réjouies de la contemplation du Cosmos dans les déserts glacés de Scandinavie, nourries et palpitantes de vigueur pré-chrétienne. Lorsque les gros médias s'intéresseront à cet art, ils le dénatureront inévitablement en galvaudant ses attitudes et ses secrets. Aussi est-il nécessaire que sa réalité soit fixée, sa réalité biographique, technique et humaine, car il en va de la survie d'un art populaire encore intact, et qui occupe en musique une position analogue à celle de l'Expressionnisme en peinture." - Source : Musica Falsa

18:15 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Rions ensemble (humour noir)

Deuxième torchon de la semaine. Frontwallon, ou la caricature d'un parti de conservateur catholique, compte faire une révolution/régression grâce à un "gouvernement fantôme", ce sont leurs propres mots. Une seule possibilité : c'est une farce. Une farce macabre vu que le propriétaire de ce "blog" signe ses commentaires "Pierre Brendonck". Le fort Brendonck était un lieu de détention où les nazis torturaient les vrais patriotes pour leur soutirer des informations sur le mouvement de la résistance.
Vous savez à qui cela me fait penser ?

15:10 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/11/2003

Skald - Dana (lyrics)

Elle apparut dans le lointain, calme et grave, vétue de la lumière.
Ecume du matin cherchant les enfants de la Terre.
Ils s'étaient endormis, tristes et solitaires.
Elle attisa le feu de vie, dans le coeur des enfants de la Terre.
Elle devint la mère, la soeur, la douce amante.
Si grande, si belle, si envoûtante, protégeant les enfants de la Terre.
Mais quand ses mots deviennent de fer, de sang et de poussière,
Elle est juste ici manante, celle qui mène les enfants de la Terre
A la guerre...
Elle montra aux enfants de la Terre, la Vie, la Mort
Au-delà du mal et du bien, le chemin de l'éternel Aurore.
Elle repartit dans le lointain...

18:41 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/11/2003

Dégoût, indignation et j'en passe

Vous voulez être dégoûté de l'espèce humaine (enfin plutôt d'un certain type d'humain bien particulier) ? Jetez donc un coup d'oeil sur ce "blog"... Notez que cette appellation me semble trop honorable pour ce torchon. Les personnes qui tiennent ce genre de site doivent vraiment avoir aucun respect pour la femme. J'espère ne pas faire une pub pour cette chose regrettable. Ce style de site n'a rien à faire sur les blogs de skynet. Non pas que j'apprécie réellement Skynet, ce sont plutôt les blogs qui me plaisent.

 

Bien à vous et en toute indignation,

20:48 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

06/11/2003

Rapport sur les hostilités d'hier soir

Pour bien cerner le genre de concert, sachez qu'il n'y avait qu'une trentaine de personnes, remplissant pourtant bien la salle où tout se déroula. On pourrait qualifier l'événement de "underground", terme à prendre avec des pincettes toutes fois. Les bons cotés de cela : peu de monde comme je l'ai dit, des groupes belges peu connus (ceci est presque un pléonasme mais bon) et une ambiance assez sympa. Du côté des mauvais points : pleins de drogués et une infrastructure n'étant pas adéquate combinée avec des réglages plus qu'approximatifs. Une amplification trop puissante et le sol qui vibre dès que les guitares jouent vraiment dans les graves.
 
Premier groupe : Herfst (Death Melodique). || Ils m'ont assez impressionné et ont presque réussi à me faire faire du headbanging, ce qui est en soi un exploit. Du bon death en somme, je dois le reconnaitre même si ce n'est pas mon genre favori.
 
Deuxième groupe : Gracefallen (Dark Metal ?). || J'avais au départ un assez bon préjugé pour le groupe : il avait passé un petit sample de clavier lors des réglages et il m'avait pour ainsi dire fait un assez bon effet. De plus, la chanteuse était... hmm, admirable. Malheureusement, dès qu'ils se sont mis à jouer j'ai été déçu. L'homme chantait mal et la femme carrément faux, ce que je ne pourrais lui pardonner malgré ses déhanchement suggestifs. Leurs morceaux sont trop répétitifs pour captiver et m'ont semblé beaucoup trop longs. Pour couronner le tout, ils ont osé faire une cover de Marduk avec le "chant" féminin et du clavier Bontempi, un acte pour le moins maladroit.
 
Troisième groupe : Celebrant (Death Metal). || Ce groupe semble aimer se faire désirer, il leur a fallu plus d'une demi heure pour faire tous leurs réglages de guitares et batteries, surtout de la batterie en fait. J'en ai profité pour admirer les goth(e)s. Oui comme je vous l'ai déjà dit ici, j'aime leur culture (entre autre...). Enfin, ils se mettent à jouer. Cela me semble assez bourrin et vraiment 'sombre'. Le batteur est une machine, un monstre de rapidité, magnifique. Une assez bonne impression au final donc, bien que je n'aie pas assisté à l'entièreté de leur prestation.
 
Hail Herfst ! Hail Celebrant !

17:31 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

05/11/2003

Concert à Namur

Il y a un concert de brutal metal (death ? grind ? mystère) à Namur au Cercle de Chimie (je ne sais pas où c'est) vers 19h (marge d'erreur : 1 heure). Je suis très au courant comme vous pouvez le voir mais je vais tout de même essayer d'y aller... Ha oui il y aura trois groupes, vous aurez deviné que je n'ai aucune idée de leur nom.
 
J'en reparlerai certainement demain, vu que pour une fois je vais y assister.

13:43 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

03/11/2003

Séance d'arrachage des paupières (10€)

Que t'attends-tu à trouver sous le vernis de la réalité sinon les rêves des hommes ?
Tu ne crois que ce que tu vois, mais as-tu déjà ouvert les yeux, même une seule fois ?
Les arcanes de l'apparence sont gravés au plus profond de nos esprits humains,
En des abîmes inconscientes que seule la souffrance infligée peut espérer atteindre.
 
Egratinner ton aveuglement et tes peurs d'une dent d'acier, railler tes phobies.
Un trou dans ta chair orgueilleuse, comme un manque à combler, une imperfection,
Pour réduire à néant ta passivité embryonnaire et te forcer à te surpasser, humain.
Une main de fer pour t'arracher les paupières et te montrer ton reflet misérable.

18:50 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/11/2003

Joyeuse Fête des Morts :]

Joyeuse Fête à tous ceux que j'aime et qui sont claqués, à tous ceux que l'on oublie jusqu'au moment où il faut apporter des fleurs pour se donner bonne conscience, à tous les cadavres qui sont entrain de se décomposer dans le cimetierre. Bonne fête mes amis, on vous aime tout de même une journée par an.
 
Se recueillir devant une tombe est ridicule, juste par ce qu'il y a un bout de chair ayant appartenu à un proche dans une tombe, cette tombe devient 'sacrée' ? Ce qu'il faut honnorer n'est pas le corps mais l'esprit de la personne et son souvenir, or cela on ne peut que le trouver en nous et non à l'extérieur.

11:33 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Littérature - Les Chants de Maldoror

Voici une oeuvre que j'apprécie énormément pour sa sombre poésie.Les Chants de Maldoror de Lautrémont (Isore Ducasse Compte de Lautrémont).
 
Voici une étude intéressante à ce sujet qui vous expliquera bien mieux que moi de quoi il retourne.
 
--La révolte romantique s'exaspère dans l'oeuvre d'Isidore Ducasse. Symbole de la révolte poussée aux extrêmes conséquences, Maldoror se dresse contre l'homme, "cette bête fauve", et contre Dieu qui l'a crée. C'est le surhomme qui s'insurge contre toute loi morale et sociale, contre toute convention, contre l'ordre établi. Sa révolte se développe à travers le crime. Maldoror n'a jamais un visage: il est comme Protée, en perpétuelle métamorphose, toujours insaisissable. Il veut accomplir sa tâche, atteindre son but. Il doit donc agir, se battre, détruire. Mais quel est son domaine? Comme il est un monstre, un être exceptionnel, qui dépasse les limites de la nature, son univers doit être "conçu à sa mesure". C'est donc un univers où le réel et l'irréel s'entremêlent, s'entrecroisent, se superposent; un monde insaisissable ainsi que son héros, monstre-fantôme, visible-invisible; un monde toujours près de la réalité et cependant irréel, toujours vrai et qui cependant n'est jamais dessiné dans les détails, un monde toujours faux et qui présente pourtant les reflets de la réalité. Et cela à cause de "l'intervention directe de l'irrationnel sur le plan concret". Lautréamont "puise son oxygène entre deux eaux: entre la gratuité du rêve inoffensif et une possibilité d'irruption angoissante dans le monde où nous sommes si bien assis".--

11:14 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/11/2003

+ Sweetness + Glorification +

The tears of my past and the past of my tears
Graving in the stone my future, and my grave.
Enthroned sorrow changing my perception of life
Entombed memories making the evil one better.
 
My failure brought me so much suffer
And this suffer learnt me how to be better.
A thorns in my heart, by her name...

Take care of your sorrow, it's precious.
As a jewel of melancholy which says :
"If you feel so bad, your future can't be worst"
And then all was changed...

10:09 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |