09/11/2003

Black Metal

"Le Black Metal, violent, fragile et bouleversant, né en Suède et en Norvège à la fin des années 80 en réaction au Death Metal qui venait des USA et avait envahi l'Europe. Une approche superficielle en donne le sentiment que tout va s'effondrer, que le répulsif, l'ingrat, le primaire, le dérangement s'en viennent en maîtres régner sur nous dans le sang. C'est-à-dire que cette musique possède une vocation, fût-ce celle du Malin, vocation s'enracinant dans les retrouvailles avec des traditions païennes et immémoriales, réjouies de la contemplation du Cosmos dans les déserts glacés de Scandinavie, nourries et palpitantes de vigueur pré-chrétienne. Lorsque les gros médias s'intéresseront à cet art, ils le dénatureront inévitablement en galvaudant ses attitudes et ses secrets. Aussi est-il nécessaire que sa réalité soit fixée, sa réalité biographique, technique et humaine, car il en va de la survie d'un art populaire encore intact, et qui occupe en musique une position analogue à celle de l'Expressionnisme en peinture." - Source : Musica Falsa

18:15 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

BM BM is not for the masses..

Écrit par : ancient | 09/11/2003

Certes Mais la popularisation a déjà commencé (Cradle of Filth et consort)

Écrit par : Fettgans | 10/11/2003

. malheureusement

Écrit par : ancient | 11/11/2003

Epyk84@aol.com juste une chose...le Black est né avant le Death...

Écrit par : Epyk | 24/06/2004

Noire inspiration et chemise brune La nostalgie du temps jadis, le dégoût face aux mass-média et l'américanisation du monde est une chose, mais il me semble que ce type d'esthétique Black extrême ne puisse justifier l'extrêmisme politique de pas mal de représentants de cette scène comme Ad Hominem en France...

Je ne veux pas tomber dans l'amalgame, mais on ne peut pas prôner la haine, l'eugénisme, l'égocentrisme et la violence sans danger.

Sur ce

Écrit par : darkange | 20/07/2005

Les commentaires sont fermés.