23/03/2004

Subversive Howl : Wir Rufen Deine Wölfe

Une excellent anthologie au concept intéressant, 18 artistes composent une musique sur le Poème Wir Rufen Deine Wölfe de Nietzsche. Vraiment réussi.
Artistes : Allerseelen, Belborn, Blood Axis, Cawatana, Circe, Der Arbeiter, Der Feuerkreiner, Erdgeist, Graumahd, Lady Morphia, O Paradis, Riharc Smiles, Sangre Cavallum, Shining Vril, Sturmpercht, Turbund Sturmwerk, Werkraum.
 
 
Nous appelons tes loups Friedrich Hielscher (1979)

Nous appelons tes loups
Et appelons ta lance
Nous appelons les douze
Du ciel jusqu’à nous.

Par-dessus tout, nous t’appelons
Maintenant vient la chasse sauvage
Alors laisse la corne résonner
Ne déplorons pas la mort.

L'ennemi est déjà tombé
Avant le levé du jour.
 
La proie n'a aucun nom,
l’ennemi n’a pas de visage,
les carcasses n’ont pas de semence,
Rigoureuse est la Justice.

La récolte est passée,
la balle sans valeur s’acquiert journellement,
et les corbeaux exigent,
La part qui leur est due.
 
La chasse a commencé :
Maintenant, seigneur, votre salut
nous soutient !

10:16 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

03/02/2004

End of (Subversive) Transmission

Je suppose que vous l'aviez tous compris.
 
Les émissions cessent définitivement.
 
Heilige Liebe.

22:07 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

30/01/2004

Friendship Must Be a Rose Without Thorns

Tandis que la raison se fane, je vous demande :
"Etes vous prêts ou loin de votre conscience ?"
Comme leur signification de la vie meurt aujourd'hui
Et que les mots sont dépossédés de leur symbolique.
 
D'un cimetierre militaire à ce jour, l'illusion est tombée.
Vous rêvez d'un honneur et d'une passion sans combat.
Les chaînes sont brisées, avec peine.
Et une autre réalité se lie à mon âme, avec peine.
 
L'honneur n'existe pas sans camaraderie,
La camaderie n'existe pas avec vous.
Mais si l'amitié doit être une rose sans épine,
Qu'êtes vous ?
 
"Can I trust a human?
Can I trust his soul?
They all link together
In their selfish hole
 
Love and worship and power and success
And love is prevented and destroyed and possessed
Love and worship and power and success
And love is perverted and destroyed and possessed"

 
Heureusement, les joyaux persistent.
Heilig(e) Kameradschaft !

11:47 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

26/01/2004

HEILIGE TOD

HEILIGE TOD

14:16 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/01/2004

Industrial : A Total War on Ignorance

"Musique Industrielle", nom choisi ironiquement pour indiquer ce contre quoi elle se dresse. Pour répondre à des impératifs de vente, la musique populaire est formatée pour plaire au plus grand nombre, pour passer à la radio (durée des morceaux entre 2 et 8 minutes) et bien sûr ne contenir aucun message qui pourrait être assimilé comme choquant par a majorité. Apparut à la fin des années '70, simultanément avec le mouvement punk, et issus du courant artistique "happening", qui consiste à exécuter des performances au lieu de présenter des oeuvres d'art finies, l'industriel fait tout le contraire. Froide, agressive et difficile à écouter (pratiquement impossible lorsque l'on parle de certains groupes de 'noise'), allant jusqu'à être des manifestes politiques, cette musique n'a jamais su sortir de l'Underground, si l'on excepte certains groupes tels que Laibach mais qui, eux, ont arrèté l'expérimentation, attribut obligatoire à l'industriel.
Alors que la jeunesse de l'époque était attirée par des 'rock-stars' symboles d'une rébellion contre le "méchant-méchant système", les membres de Kraftwerk par exemple s'habillaient en costume-cravate et avaient toujours une apparence irréprochable, signe de rejet total des codes de rébellions alors, et encore actuellement, utilisés par la société marchande.La musique industrielle ne souffre pas des maux du marchandising. Les groupes fondateurs du mouvement se sont autoproduits, puis on finalement donné naissance à des labels spécialisés. Donc pas la peine de se demander si le public aimera, on ne sort que quelques milliers d'exemplaires qui trouveront toujours acquéreurs (parfois le tirage se limite même à 100), cela laisse toute la liberté aux artistes pour mener leurs expérimentations.

11:54 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/01/2004

Dwelling - Humana

Ce ne sera certainement pas l'album le plus vendu de l'année, ils ne recevront aucun disque d'or, il n'y aura pas foule à leur concert, mais Humana de Dwelling, c'est un vrai moment de détente musical. Entre néoclassique et jazz, une superbe production à déconseiller aux amateurs de néo-merdal, de rap, de hxc et autre 'pop music' en production à la chaîne. C'est doux, acoustique, frais...
 
Si vous avez besoin de calme :
Teceloes da Nova Realidade
The Wheel
Remember Virtue
O Cinzel do Tempo

21:17 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

18/01/2004

CCCP IS STILL COOL (yo!)

J'adore les sites cons dans ce GENRE.
 
C'est de l'auto-dérision, une critique ou simplement un étalage humain de connerie ?
Enfin vous en pensez ce que vous voulez mais le string coco, NO PASARAN !

21:06 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Human meat in this Sunday

This is a story about people who like to waste time.
Waste my time, waste you time, waste their time.
 
They're fighting for their grass, they're not more than an animal.
The future is against them, but don't cry, we love you...
I hope animals really have a conscience.
It will be more fun.
 
I'd love to say goodbye to your pigface.
We love sunday, the day of god, the day of dogs
They were red, they are red, they will be red.
Bloody mind, bloody bowels, in sacrifice to SUN.

10:40 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Oblitération

Rapport :
Examens finis depuis hier, 10h30.
Seul Description des Ordinateurs a posé problème.
En attente des résultats.
Vous vous en foutez et c'est tant mieux, je ne compte pas vous raconter ma vie.

10:00 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/01/2004

Je ne sais pas...

Je ne sais pas le monde que je rate et j'en suis bien heureux.
Rap, néométal, hardcore, punk, anarchiste, starac', tf1, mcm et mtv... Rhaa comment pourraie-je vivre sans de telles horreurs pour me prouver que l'humain est fondamentalement mauvais, et que seul un effort à long terme peu le rendre bon ?

19:21 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

05/01/2004

Site Clan UT/CS | Killer Instinct

Bon si je ne fais pas de la pub, j'en connais une qui va me le faire regretter toute ma vie.
 
Bref voilà : Killer Instinct
 
 
Great Thanks to ]InTex[ (of SkyNet).

17:42 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

30/12/2003

Die Weisse Rose / La Rose Blanche

Voici donc une présentation du mouvement Weisse Rose (33-43) pour les incultes et les ignares qui confondent allemands et nazis.
 
Agé de 14 ans, Hans Scholl s'engagera dans la jeunesse hitlérienne avec sa soeur Sophie. Mais il s'en détournera vite, étant dégouté par les actes des nazis et ayant une notion de l'honneur toute différente. Jusqu'en 1938, il étudiera la médecine et s'intéressera aux penseurs chrétiens. Il sera alors arrêté pour sa participation à un mouvement catholique militant.

Quatre ans plus tard, il décide d'organiser un mouvement de résistance estudiantine. Aidé par sa soeur ainsi que trois autres étudiants, et plus tardivement par leur professeur Kurt Huber, ils publieront en tout six tracts (diffusés à plusieurs milliers d'exemplaire dans les universités allemandes et aux intellectuels non-engagés) en un an.

Le 18 février 1943, ils sont livrés à la Guestapo. Quatre jours plus tard, ils seront jugés coupables de "crime politique". Hans, Sophie et leur ami Christoph Probst seront exécutés le jour même, décapités à la hache. Treize autres personnes paieront de leur vie leur participation à Weisse Rose.
 
>>> Source : Extrait des tracts de Weisse Rose et son histoire.
 
Pourquoi ce rappel (qui aurait du ne pas être nécessaire) ? Parce qu'un petit rat, nommé bxn, s'est trouvé malin en me traitant de nazi alors que je faisais un hommage aux VRAIS résistants, ceux qui l'ont payé de leur vie, ceux qui agissaient en connaissance des faits. Cela symbolise parfaitement le stupidité de ces "antifas", terme à prendre avec des pincettes au vu de leurs agissements. Ils sont tellement incultes, ont un tel manque de connaissance historique, qu'ils confondent nationalistes et fascistes.
Ils étaient allemands et catholiques, ils aimaient leur nation et combattaient pour elle. Pourtant ils n'étaient pas nazis.
 
Achtung Weisse Rose !

12:09 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

28/12/2003

Im Memoriam : Weisse Rose

En hommage à la jeunesse militante de l'Allemagne ('33 - '43).
 
Achtung Weisse Rose !

11:21 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

23/12/2003

Les Fêtes.

Un moment de bonheur et de joie forcées.
Evidemment, je ne passerai pas cette journée avec les personnes qui me sont chères.
Heilige Leben, Heilige Tod.

22:18 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/12/2003

Alghazanth : Nouvel album

Je ne pouvais pas laisser passer ça.
Les finlandais d'Alghazanth nous gratifient d'un nouvel album, The Polarity Axiom. Allez sur leur site pour en écouter des extraits. Ceux-ci ne laissent présager que du bon, même si le deuxième fait un peu trop penser à du Dimmu Borgir.
Review dès que je l'aurai écouté (blocus ou pas).

11:00 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

14/12/2003

Selig, selig !

Arrêt très momentané du blog pour cause de blocus approchant.
Mon esprit de contradiction aigu me laisse deviner que je reposterai dès que je commencerai vraiment à étudier. Oui, je suis comme ça. N'oubliez pas de me laisser vos commentaires haineux, merci.
 
 

22:30 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

07/12/2003

Les conclusions hâtives (interrogation)

Je viens de remarquer que l'on ne sait plus illustrer les post sur les skynetblogs. Tout logiquement, je me suis mis en quête d'information sur ce problème et j'ai eu l'agréable surprise de voir un de mes collègues (l'humour ne tue pas) crier au complot bourgeois.
C'est sûrement un simple problème technique passager, il n'y a pas besoin de s'attarder là-dessus plus longtemps.
 
Ps : ça y est le service refonctionne correctement.

13:31 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

In My Rosary

Formé en 1990, In My Rosary est un goupe allemand opérant dans la scène darkwave, goth pop et se permettant quelques détours par l'EBM. Les deux personnes coupables de ce projet sont : Ralf Jesek (pour la composition, la guitare, le chant et finalement toute la musique proprement dite) et Dirk Lakomy (pour tout le côté graphique ainsi que les paroles des chansons). On pourrait décrire le groupe en disant que c'est un croisement entre The Cure et le Depeche Mode du début, la sonorité très "années '80" est flagrante.
Leur dernier album date de 1997, mais ils ont annoncé dernièrement qu'un nouveeau devrait sortir en Mars 2004.
 
(sera complété plus tard)

12:17 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/12/2003

James Ensor (1860-1949)

Touchant à l'écriture et à la musique, il est principalement connu pour ses peintures et ses lithographies. Certains le considère comme le père de l'expressionnisme, généralement on le qualifie comme étant un symboliste, mais aucun classement ne saurait révéler la profondeur de son oeuvre. Les thèmes développés dans ses travaux sont les masques de carnaval et la mort, mais il faut remarquer que ce sont ces premiers qui semblent les plus sinistres. La vie n'est qu'une vaste farce après tout. Ensor, le génie de la dérision et de la provocation.

Mais comment comprendre son oeuvre ? Peut-être simplement. Malgré les masques derrière lesquels nous nous cachons et malgré nos différences, nous sommes unis par une même chose, une chose que seuls les humains connaissent. La peur de la mort.

17:42 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

01/12/2003

Mon coeur de légionnaire

J'ai donné toutes mes larmes et mes espoirs sont emprisonnés avec les volatiles d'argent
Le désespoir ne m'atteint plus, seuls quelques regrets amers persistent, mes fautes.
Aujourd'hui, je ne crains même plus l'enfer, ni même mon idéal, je suis prêt.
Mon coeur de légionnaire n'acceptera plus de repos, jusqu'a ce que j'atteigne mon obsession.
 
Adepte de l'amour et de la haine, je sais trouver mes frères et démasquer les traitres.
Enfant de la nuit, ma mémoire ne pardonnera jamais, ne me pardonnera jamais.
Adepte de la rose et du rasoir, ma propre confrontation est inévitable, je suis prêt.
Pour la mort comme pour la vie car les deux sont nécessaires et travestissent mon obsession.
 
J'ai entrevu le Joyau et sa splendeur, la rune de la perfection était là. Cachée à mes sens.
J'ai entrevu la beauté et sa grandeur, sa personnification était là. Inaccessible.
Destinée à ne jamais être mienne, mais je continuerai à porter une grande estime pour elle.
Et les chiens recevront mon mépris et ma haine en guise de consolation.

22:18 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Death in June / Lausane '98 In Memoriam

Avant de dire bouhouu swastikaaakaaaaa, lisez (pour une fois, mes piggy).
Novembre 1998, Death in June, légende parmis les légendes du neofolk, doit se produire à Lausane (en Suisse romande). Leur prestation est annulée par la municipalité. Cause ? Leur musique transporte un message ambigu, la presse, moins préoccupée par les faits que par le sensationnalisme, déclare même que Douglas Pierce (le leader du groupe) fait l'apologie de l'idéologie nazi et a, même, des liens avec le mouvement fasciste croate. Affirmations évidemment totalement fausses. DiJ s'est certes produit en Croatie durant la guerre d'ex-Yougoslavie, d'ailleur tout les bénéfices du concert ont été versés à l'hopital militaire de Yougoslavie pour soigner tous les blessés de guerre sans distinction. Ensuite, qu'en est-il de cette apologie néo-nazi ? Premièrement, le nom du groupe, mort en juin, fait référence à la nuit des longs couteaux (pour rappel aux incultes : nuit de juin où les SS assassinèrent les principaux chefs de la SA sur l'ordre d'Hitler). Douglas P. est homosexuel, tout comme l'étaient ces hommes... tués. Ensuite, il faut aussi savoir que DiJ est issu du groupe Crisis, punk-rock de la fin des années 70 à tendance gauchiste. Un contexte personnel assez peu propice à l'idéologie fasciste, n'est-il pas ?
 
Il est intéressant de voir que les associations prétendument anti-rascistes (ANTIFA et associés) prennent à parti les minorités culturelles. Ils n'ont par ailleur pas hésité un instant à qualifier l'ensemble du mouvement dark-wave/gothique de complot fasciste... Selon eux, des groupes comme Dead Can Dance, Deine Lakaien et Qntal seraient pro-nazis (les fans apprécieront). Etrange d'autant plus que Death in June n'appartient à aucune de ces catégories. Copie à revoir donc.
 
Source : Sanctuary.ch

21:10 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

30/11/2003

Enthroned

Groupe de black metal, Enthroned ne compte que des membres namurois à l'exception du bassiste carolo. Avec des albums on ne peut plus brutaux, je pense notamment à Carnage in Worlds Beyond qui décidément porte bien son nom, nos compatriotes ont su se faire un nom hors de nos contrées. Cette boucherie sonore fera penser certains à Impaled Nazarene, d'autant plus qu'il y a une reprise de ce groupe sur l'album précédemment cité.
Si ce que vous aimez le plus dans le black se sont des groupes tel que Dimmu ou, pire, Cradle, vous détesterez ce groupe. Vous aurez des difficultés à trouver une plage symphonique. Ici, c'est du Heavy dur et bien carré. On leur reprochera peut-être une certaine répétitivité. Moi-même je n'ai pas accroché à la première écoute. Normal, d'abord on se prend tout dans la figure, après on écoute réellement. Donc, pas le genre de groupe à se laisser tenter par une musique plus commerciale, ils sont intègres ceux-ci !
Comment conclure ? Hail, Enthroned !
 
Judas the only one who hasn't lied to us.

11:25 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/11/2003

Ozymandias

Passionné pour la poésie romantique anglaise et fasciné par l'Egypte Ancienne, Christophe Terrettaz pianiste soliste d'Ozymandias (nom tiré d'une oeuvre de Percy Bysshe Shelley) est un génie de la composition et un véritable virtuose. Son oeuvre se révèle extrèmement intimiste, caractéristique héritée des poètes anglais et d'une beauté mélodique dédiée à des splendeurs issues d'un autre temps. Minimaliste, rappelant par moment Chopin ou Satie, la musique d'Ozymandias s'adresse directement à votre coeur. A réserver aux plus romantiques d'entre vous donc.

On apprèciera aussi l'album The Soul of Romanticism avec Mark de Elijah's Mantle, celui-ci récitant des poèmes de Keats, Byron et Shelley dans l'espace musical créé par Terrettaz. Splendide tout simplement, et bien loin de tous les styles "musicaux" que les médias nous déversent. Tout cela pour vous confirmer qu'il est encore possible d'écouter de la bonne musique de nos jours sans avoir "à faire les fonds de grenier".
 
Extrait (au format ram, real player nécessaire) :
En l'attendant
Longue marche vers la mort

18:50 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/11/2003

Poésie - Site intéressant

Rien de vraiment spécial aujourd'hui, si ce n'est un site intéressant. EnglishVerse est entièrement consacré à la poésie classique anglaise. Il propose une base de donnée de plus de 750 poèmes, ainsi que des informations sur leurs auteurs.
Sélection personnelle : She Walks in Beauty, de Lord Byron, Bard of passion and of mirth, de John Keats, et Melancholy, de John Fletcher.
 
Voilà qui mérite d'être ajouté à mes favoris. Bonne lecture.

20:39 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/11/2003

Si petit, et déjà tellement chiant

Une araignée met sur le qui-vive la police allemande
11 novembre 14:08:14
 
BERLIN - En déclenchant le signal d'alarme dans un supermarché, une petite araignée a mis sur le qui-vive la police allemande qui a cru qu'il s'agissait d'un cambriolage. "Sur place, la police, les vigiles et le patron du magasin n'ont découvert aucune preuve d'effraction. Ils ont ensuite aperçu l'araignée suspendue au système d'alarme", a expliqué le porte-parole de la police de Grimma, dans l'est de l'Allemagne.
 
Les forces de l'ordre se sont contentées de déplacer l'arachnide dans une zone moins sensible.
Source : Libération

18:04 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Johann Johannson

Opérant dans la scène alternative islandaise, cet homme à tout faire compose des musiques pour le cinema (pas pour les superproductions hollywoodiennes) et pour ses propres pièces de théatre. Il a de même créé un label qui s'occupe d'organiser des concerts, de produire des films et publier des livres, en plus de produire des albums et de promouvoir la musique alternative. Son premier album personnel, Englabörn, a été composé pour quatuor de cordes, piano, orgue, glockenspiel et percussions. L'ambiance dégagée se fait intrigante. Le tout oscille entre classique et neo-classique pour notre plus grand plaisir. Enfermez-vous loin de la lumière, sans pour autant aller dans les ténèbres, et laissez-vous bercer par ses douces mélodies.
 
Extrait : Odi et Amo

10:36 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/11/2003

Dernière Volonté

"Je suis la mort qui dévaste tout et boulverse les mythes."
 
Groupe d'un seul membre, Dernière Volonté est le fer de lance du neo-classique français. Mèlant industriel, neofolk et military-pop avec habileté, Geoffroy D. nous livre un travail exemplaire. Les mélodies se font insistantes et vicieusement agréables à l'écoute... "vicieusement" car le thème général est la guerre. Les percussions le rappelle autant que les paroles. Auteur de deux albums splendides, ma préférence allant au dernier, ainsi que de deux vinyls 7" (format apprécié dans le milieu), Dernière Volonté baigne son oeuvre de poésie nous transportant de joie ou de tristesse selon les circonstances. Un groupe qui plaira autant aux amateurs de musique gothique que d'indus martiale.
 
"Et le silence tombera comme le voile d'une pluie d'hiver,
Et l'on se raccrochera aux êtres qui nous sont chers."
 
Extraits mp3 : La Foudre et le Tonnerre, Vers la lumière et Si....

14:16 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

18/11/2003

Dernière Volonté - La Foudre et le Tonnerre (lyrics)

Un beau matin d'hiver, combattant les tempêtes,
Nous n'avions vu nos frères aux sourires éternels.
Les armes à la main, près du sentier de la guerre,
Nous nous sentîmes bercés par la foudre et le tonnerre.
 
Nos fusils écorchés sur des corps de porcelaine,
A jamais marquée, ma mémoire et meurtrière.
Mes amis, ma patrie, avez-vous perdu la tête ?
La haine nous coupe les mains, mes frêres sont à terre.
 
Un beau matin d'hiver, combattant les tempêtes,
Je suis revenu seul portant mes souvenirs de braise.
Mes yeux étaient tachés de flocons de colère.
Je me sentis bercé, je tombai face contre terre.
 
Peut-être entendras-tu mon cri et ma détresse
Mes souvenirs marchent dans la nuit et se brisent sur mes rêves
Le sang coule dans mes veines, le poison dans nos verres
Nos vies se sont perduent comme des nuages sur la neige.

20:16 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

15/11/2003

Carousel of Torment (now playing|piano version)

The festival of the Doomed One. There isn't joy, there isn't happyness.
Carousel are empty, deserted. There isn't children, there isn't life.
 
Only autumndusk over the wooden horses, nothing else for them.
This is the giddy giddy melody of loneliness, this is His song.
 
Carousel collapsed and children were killed, in this grimy years
Carousel of Torment and a giddy giddy melody for the Doomed One.

14:31 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Louisa John-Krol, présentation de l'artiste

Louisa J-K est une artiste australienne qui ne devrait pas déplaire aux amateurs d'Enya. Heavenly voice et sonorité atmosphérique sont au programme de ses oeuvres. Comment la définir ? Une artiste, une voix, une ambiance. Ambiance rejoignant par moment la pop et le rock, particulièrement sur son dernier album, Alabaster (2003) dont voici un extrait, mais gardant tout de même une identité bien personnelle. Son label n'est autre que le français Prikosnovenie, connu notamment pour produire XVIIème Vie.
 
Pour ceux qui sont encore à convaincre, extraits de deux de ses chansons que j'apprécie le plus : Black Birds et Numb The Wren Tear.

11:26 Écrit par Fettgans | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |